Le crédit agricole : des résultats positifs en 2019

Le crédit agricole : des résultats positifs en 2019

Le crédit agricole a connu une hausse considérable en 2019. Les experts parlent de résultats historiques pour désigner le la montée des chiffres malgré un contexte assez perturbant. Les institutions de crédit agricole se stabilisent en s’appuyant sur trois piliers essentiels : l’épargne, l’immobilier et l’assurance.

Crédit agricole : plus grand réseau de banques coopératives et mutualistes au monde

Le crédit agricole ou banque verte pour faire référence à son activité d’origine orientée vers le monde agricole, est aujourd’hui omniprésente en France. L’Hexagone compte 39 caisses régionales et de Crédit agricole. Il s’agit du plus grand réseau de banques coopératives et mutualistes au monde devenu groupe bancaire généraliste international.

Le groupe Crédit agricole se veut surtout être une banque de proximité. Il se spécialise dans les métiers de l’assurance et de l’épargne. Au fil des années, la structure se structure sur trois niveaux :

– D’abord, les caisses locales : qui regroupent des milliers de clients sociétaires qui sont à la fois clients et détenteurs du capital social : c’est la principale de la gouvernance coopérative. Les caisses locales recueillent près de 500 000 participants chaque année.

– Ensuite, les caisses régionales : regroupent un réseau de près de 7000 agences et 12 000 automates bancaires installés chez des commerçants et artisans.

– Puis, les caisses agricoles S.A : il s’agit d’une société anonyme introduite en bourse mais qui détient les caisses régionales. Elles détiennent un statut mutualiste.

Des résultats satisfaisants en 2019


L’année 2019 a été particulièrement fructueuse d’après les déclarations du groupe Crédit agricole. Suite à son intégration aux 39 caisses de la banque verte et LCL, le groupe s’en sort avec un produit net bancaire (PNB) de 33,79 milliards d’euros, soit une en hausse de 3 % par rapport aux deux dernières années. Une hausse d’une valeur approximative de 7,19 milliards d’euros. Le Crédit Agricole SA, boucle les activités de 2019 avec un PNB de 20,33 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de 3%. Ces résultats reflètent le dynamisme du crédit et de l’épargne à l’échelle nationale.

La stratégie d’axer les services vers trois piliers dont la banque, l’immobilier et l’assurance, semble donc payer pour le crédit agricole. Malgré un contexte social et sociétal plus ou moins perturbé, la crise économique et la baisse des taux, les activités d’assurance restent au beau fixe. 2019 a même été une année de développement dans tous les secteurs avec une accélération dans le domaine de l’assurance. Les réalisations de crédits ne cessent de progresser. En outre, les résultats commerciaux ont également été favorables. Les bilans annoncent 14 600 nouveaux clients particuliers, 894 nouveaux clients professionnels et agriculteurs et 382 nouveaux clients « entreprises ».

Encore plus de progrès

Le crédit agricole ne compte pas se contenter de ces bons résultats. Le groupe tend à poursuivre les progrès afin de s’adapter aux nouvelles attentes. Le domaine de l’assurance servira alors à consolider les actions. Les clients recherchent de plus en plus des offres globales qui recouvrent en même temps les besoins d’assurance. L’Augmentation des PNB en crédit agricole provient essentiel des activités bancaires. L’assurance constituera donc la base de nouvelles investigations.